Jeune homme en costume marchant en ville avec sa valise pendant son portage salarial à l'international

Portage salarial à l’international : mode d’emploi pour les freelances

Je faisais des études de droit du travail et de l’entreprise à Toulouse quand j’ai entendu parler pour la première fois du portage salarial ! J’ai été directement attirée par ce statut particulier, à mi-chemin entre le salarié et le Freelance / entrepreneur. Et en plus le portage salarial permet de travailler facilement à l’étranger ! Le portage salarial serait donc bénéfique pour l’entreprise mais aussi pour le consultant indépendant et son activité.

Le guide complet du portage salarial à l’international !

Créé en 1980, le portage salarial est aujourd’hui en forte croissance, et ce quelle que soit l’activité ou la prestation offerte. 

Qu’est-ce que le portage salarial ? 

Pour faire simple, le portage salarial est un mécanisme proposé à l’entreprise et à l’indépendant dans le Code du Travail. Cela permet à une personne normalement indépendante de devenir salarié d’une société de portage et donc de bénéficier de tous les avantages du statut salarié et de son contrat de travail. Le portage salarial peut être utilisé en France mais également à l’étranger. 

Qui peut faire du portage salarial ?

Côté Freelance, toutes les personnes souhaitant être indépendantes tout en gardant une certaine sécurité grâce au statut salarié sont éligibles, peu importe l’activité et la prestation.
Cela se fait beaucoup dans les domaines du web et du digital mais on retrouve également beaucoup de consultant en communication, de consultant marketing et de consultant de gestion dans les métiers les plus courants.
La plupart du temps, les concernés par le portage salarial sont des cadres d’entreprise, ingénieurs ou chefs de projets.

Le portage salarial à l’international est une solution idéale si vous êtes indépendant mais souhaitez vivre à l’étranger tout en profitant des avantages du système français.

Comment fonctionne le portage salarial ?

Le portage salarial commence souvent par une négociation. Le salarié porté et l’entreprise entrent en relations et se mettent d’accord sur plusieurs points : le but de la mission, sa durée, les différents frais, notamment ceux concernant l’exécution de sa mission, à savoir le salaire. Vient ensuite la signature du contrat de travail regroupant tous ces points.
Durant votre négociation, n’oubliez pas de prendre en compte le pays dans lequel va se dérouler votre mission. En effet, la fiscalité et les prestations sociales ne seront sans doute pas les mêmes, il est donc important de l’avoir prévu dans le cadre de votre négociation pour avoir un salaire plus élevé si besoin.

En réalité, le portage salarial nécessite la signature de 3 contrats. En effet, étant un mécanisme tripartite, il faut bien ça pour lier tout le monde entre eux !

Signature de contrats pour un portage salarial à l'étranger

Il y aura donc : 

Un contrat de prestation de service, signé entre les 3 parties, le salarié porté, la société de portage et l’entreprise demandant la mission. C’est un contrat classique qui reprendra les points précédents à savoir la prestation à effectuer, sa durée, les modalités de paiement, etc.

Un contrat d’adhésion signé entre la société de portage et le salarié portant sur les modalités de refacturation des honoraires ou les prestations proposées en plus au salarié. 

Un contrat de travail, bien sûr, entre le salarié et la société de portage. Généralement un CDD mais cela peut aussi être un CDI.

Quel pourcentage ou commission pour le portage salarial ?

Pour choisir votre société de portage, il est logique que vous vous intéressiez de près à la commission qu’elle va vous prélever. De ce que nous avons pu observer, les frais de gestions sont compris dans une fourchette de 3% à 15%.

Dans la majorité des cas, celui-ci se situera autour de 10%.

Attention, de manière générale, les sociétés de portage n’acceptent pas les missions facturées moins de 1000€ à l’entreprise cliente. En effet, à ce tarif, ce ne serait pas rentable pour elle.

Pourquoi faire du portage salarial ?

Vous commencez à le voir, le portage salarial a de nombreux avantages, mais il possède aussi quelques inconvénients. 

Quels sont les avantages du portage salarial ?

Pour le salarié porté, les avantages sont simples : son activité cumule la souplesse de l’indépendance avec la sécurité et la protection sociale du statut salarié. Cela signifie tous les avantages du type : salaire fixe, chômage, assurance maladie, retraite, etc.

Il n’a également pas à se soucier de la gestion de l’aspect administratif de son activité qui est géré par la société de portage directement. Adieu la comptabilité, la création de structure juridique, les impôts et la rédaction de contrats !

Surtout, le portage salarial permet d’aller travailler dans un pays étranger plutôt facilement sans avoir à gérer des démarches sur place !

Pour l’entreprise également, pas besoin de créer une structure à l’étranger au début du développement d’un marché, la société de portage s’occupe de tout. De plus, dans certains pays étrangers comme le Luxembourg par exemple, les cotisations sociales sont bien inférieures. On peut dès lors confier des missions à d’autres professionnels sans avoir besoin de passer par l’embauche de salariés. Cela facilite grandement la gestion de ces missions pour toutes les entreprises, et ça, c’est bon pour le chiffre d’affaires !

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

Bien sûr, tous ces avantages ont un coût.

Et justement, en parlant de coût, c’est sans doute un des désavantages principal du portage salarial ! En effet, qui dit contrat de travail dit cotisations sociales (patronales et salariales donc). L’entreprise de portage doit également se rémunérer et amputera donc le budget d’une commission, généralement comprise entre 7 et 11% des honoraires. Finalement, sur une facture de 10 000€, le salarié porté touchera un salaire de moins de 5000€. 

Comme discuté précédemment, le formalisme de ce mécanisme peut en refroidir certains. Effectivement, le portage salarial demande beaucoup de paperasse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.